Les grands lacs de Champagne, vus du ciel

Grands lacs de Champagne

Les réservoirs de Seine à l’environnement naturel exceptionnel

Aux origines, les grandes crues à Paris

La Champagne-Ardenne est une région qui, au cours du XXème siècle, a profondément été transformée par la main de l’homme avec l’avènement des grands lacs réservoirs de Seine, destinés à réguler le débit de la Seine et de ses affluents, et situés en Champagne Humide, région naturelle dont les sols étaient propices à la création de lacs artificiels d’importance.

Ce sont les grandes crues de 1910 et de 1924, et dans une moindre mesure la sécheresse de 1920, qui amenèrent l’état et le département de la Seine (aujourd’hui divisé) à imaginer des aménagements qui pourraient réguler la Seine et ses affluents, en amont de la capitale.

En 1949, fut mis en service le premier des 4 lac réservoir, le Lac de Pannecière.

Grande crue du siècle à Paris, en 1910
Crue de 1910 à Paris (auteur inconnu)

Situé dans l’Yonne, département de la Bourgogne voisine, il régule encore aujourd’hui la rivière éponyme, affluent de la Seine.

Le Lac d’Orient (1966)

C’est en 1966 que le premier lac réservoir de Champagne-Ardenne est mise en service dans l’Aube. Destiné à réguler le débit de la Seine afin d’éviter les inondations récurrentes en aval et assurer un débit estival suffisant, le Lac d’Orient s’étale sur près de 2500 Ha au coeur du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient (créé en 1970).

Presqu'Île de la Petite Italie, sur le Lac d'Orient
Vue aérienne estivale sur la presqu’île de la Petite Italie et sur la réserve naturelle du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient, dans l’Aube en France
Port de Mesnil-Saint-Père, avec une vue aérienne sur les bateaux stationnés dans la baie
Détail sur le port de Mesnil-Saint-Père

3ème plus grand lac de France Métropolitaine derrière le Lac du Der et celui de Serre-Ponçon, il est situé à 12 km à l’est de Troyes et sera à l’origine nommé Lac de Lusigny. C’est en 1967 que son nom définitif lui sera donné, afin de favoriser le tourisme.

Théâtre d’une richesse faunistique exceptionnelle, il constitue avec les deux autres lacs aubois, un haut lieu de l’observation naturaliste en France, avec notamment 212 espèces d’oiseaux présentes sur l’année.

Le Lac du Der-Chantecoq (1974)

En 1974, un second lac réservoir est mis en service, aux limites de la Marne, de l’Aube et de la Haute-Marne, offrant à la région le plus grand lac artificiel d’Europe (hors lacs de barrage) avec ses 4800 Ha : le Lac du Der-Chantecoq.

Destiné à réguler la rivière Marne, premier affluent de la Seine, le Lac du Der s’étend à cheval sur les deux départements de la Marne et de la Haute-Marne, à quelques kilomètres du département de l’Aube seulement.

Le magnifique port de Giffaumont-Champaubert
Le Lac du Der, un défi photographique depuis le ciel, de part son immense étendue !

Il est le théâtre chaque automne de la migration des grues cendrées, qui en ont fait un lieu véritable pèlerinage pour les ornithologistes, et accueille depuis plus de 20 ans, le Festival International de Photographie Animalière et de Nature de Montier-en-Der, référence mondiale des amateurs de photographie naturaliste et animalière.

Le Lac du Temple et le Lac Amance (1990)

Lac Amance, et Lac du Temple de l'autre côté du canal de jonction
Lac Amance, et vue sur le Lac du Temple à l’arrière-plan

En 1990, c’est le réservoir destiné à réguler la rivière Aube qui est mis en service, au nord du Lac d’Orient. Constitué de deux bassins, le Lac du Temple à l’ouest et le Lac Amance à l’est, il s’étend respectivement sur 1800 Ha et 500 Ha.

Port Dienville
Port Dienville, très fréquenté pour le motonautisme

Le Lac Amance est le plus grand lac d’Europe destiné au motonautisme, et voit une forte affluence estivale des amateurs de jet-ski et de ski nautique.

Son grand frère le Lac du Temple, relié par un canal de jonction de seulement 1,5 km, est au contraire le plus grand lac d’Europe dépourvu d’équipements nautiques, et abrite une grande partie de la Réserve Naturelle Nationale de la Forêt d’Orient.

Tous deux prennent place au coeur du Parc Naturel de la Forêt d’Orient, qui constitue un réservoir faunistique exceptionnel, et demeure l’un des hauts-lieux de l’ornithologie en France, avec le Lac du Der.

Le Lac du Temple en été, avec en fond le Lac Amance
Lac du Temple en période estivale, avec au fond à gauche le Lac Amance

Retour haut de page